Sur le téléphone, le message n'a pas de sens. Je hausse les épaules. S. me demande combien de temps on va en bouffer de ses retours la bouche en cul de poule, je hausse les épaules, je n'en sais rien. Un meilleur ami avec qui on ne veut plus parler, lorsqu'on le recroise par hasard, c'est étrange. ON peut pas s'empêcher de discuter. Ca fait des cailloux dans les chaussures.
Les mots viennent en flot continu ces derniers jours. Je n'arrête plus d'écrire, le premier jet de mon deuxième roman est fini, je n'ose plus le relire, je crois qu'il faut qu'il repose pour lever. Maraqopa nous enflamme avec S. on reprend goût à la vie même si c'est dur, même si on bosse comme des chiens et que l'horizon pour moi semble voiler. J'ai quand même l'impression de faire enfin ce pourquoi je suis doué. Quand je me regarde dans la glace je me trouve plus vieux, je ne me reconnais pas tout à fait. Je ne pensais pas que je pouvais être cet homme-là. Je trouve ça doux, du baume sur un coeur fumant. Je ne sais pas ce qu'il va advenir de ce lieu. J'ai le sentiment qu'il m'est utile. Que la nostalgie est ^toujours très forte. Mais que reste-t-il à raconter que je n'ai pas encore dit ? Les mots, toujours les mots. En atendant je danse sur des chansons tristes qui pourtant me réjouissent. Des paradoxes.

Commentaires

Can I kick it ?

Par domingos le 23 février 2015 // 21:34
merde, j'adore cette chanson. je connaissais pas! merci pour la découverte :D
 

Can I kick it ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://windychildhood.cowblog.fr/trackback/3271989

 

<< Ici | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Ailleurs >>

Créer un podcast